En ces temps de frénésie commerciale, et comme toujours à l'approche du 31 décembre, mon côté midinette ressort et la même angoisse m'étreint:

" Est-ce qu'un homme m'aimera suffisamment pour me souhaiter une bonne année et souhaitera la passer avec moi?"

Je demandais récemment à mon ami D.:
« -Toi qui me connais bien, qu’est-ce que tu me conseillerais de changer dans mon caractère pour que je puisse rencontrer un homme, et qu’il m’aime ?
- Euh…je suis obligé de répondre tout de suite ?
- Mais non, prends ton temps.
- Tu sais, franchement, je ne vois pas…Tu es parfaite.
- Parfaite ? Et alors comment expliques-tu que je sois encore seule ?
- Tu ne rencontres pas le bon, voilà tout.
- Mais si, le bon, je crois l’avoir rencontré, mais je crois que je l’agace.
- Comment ça tu l’agaces ? Comment un homme pourrait-il être agacé par toi?
(Il n'y a vraiment que des ex qui peuvent dire des choses aussi gentilles, et là je bois du petit-lait!)
- Je l’agace parce que je suis impatiente, parce que j’ai envie de le voir plus souvent, et que lui, apparemment n’a pas besoin de ma présence comme moi j’ai besoin de la sienne. Voilà le pourquoi du comment !
- " Besoin "…Tu me parles de besoin, sois plus précise.
- Mais enfin, tu ne piges pas ?   Il me plaît, j’aime ce qu’il est, j’aime son look, j’aime son odeur. On a les mêmes idées sur des tas de trucs, sur la littérature, sur la politique…Et de plus j’adore ce qu’il écrit…
- Bon. Je te répète que tu es parfaite, et pour moi, il n’y a rien à changer dans ton caractère.
- Si je suis tellement parfaite, dis-moi pourquoi nous ne sommes plus ensemble, alors.
- Je te rappelle que c’est toi qui m’as quitté.
- … »

Un peu anxieuse de l'accueil qu'elle allait réserver à mon questionnement, j'appelais la baronne.
« Allo maman ?
- Oui ma fille ?
- Toi qui me connais si bien, qu’est-ce que tu changerais à mon caractère pour que je rencontre un homme qui m’aime ?
- Oh, toi et tes questions ! Ma chère enfant, ne change rien surtout, tu es comme ton père, Que Dieu ait son âme, et moi t’avons faite, il n’y a rien à changer enfin ! Tu es belle, intelligente…
- Oui, bon tu dis ça parce que tu es ma mère !
- Mais non... Tu vois bien que tout le monde t’aime, et ce n’est pas moi qui vais te conseiller de changer, enfin ! Quand tu as rencontré ton musicien de Liverpool, ton père et moi avons tiqué tu le sais, notre fille avec un homme marié, quel déshonneur, mais que vont penser les gens, mais tu es tenace et tu nous l’as imposé, tu t'es mariée avec lui. Ensuite ce psychologue dépressif, ce Monsieur de…Ce n’était pas un homme pour toi !
- Tu ne vas pas me faire toute la revue, si ?( elle me l'a jamais pardonné ce musicien gallois). J’ai fait table rase du passé, alors, conseille moi pour l’avenir !
- Ma chère enfant, tu en as toujours fait à ta tête: tu voulais être journaliste, que Dieu ait pitié de moi, puis chirurgien, tu as été bibliothécaire, ce n’est pas moi qui vais te conseiller, pour qu’ensuite tu me le reproches! Je te connais va, tu détestes que je m’immisce dans tes affaires de cœur. Mais j’y pense : ce
monsieur, celui qui est passé à QPUC il semblait bien à la télé? Vous ne vous plaisiez pas?
- Mais enfin maman, Lewis, c’est un ami ! »

Un peu désorientée, j'appelle ma fille, espérant un peu de fraîcheur dans sa réponse...
"- Allo S...... ?
- Oui maman ?
- Je suis un peu triste…J’en ai marre d’être seule !
- Maman, tu es seule parce que tu n’as pas rencontré celui que tu mérites !
- Que je mérite ?
- Mais oui maman ! Tu es parfaite et tu ne rencontres que des hommes qui ne t’arrivent pas à la cheville ! Regarde même mon père ne te méritait pas, et tu as bien fait de le quitter ! Et encore, lui, il a fait fort ! Il a divorcé pour se marier avec toi. Yen a pas beaucoup qui font ça !
- … »


Si même les enfants ne détiennent pas la vérité, où va le monde?

Je pose la même question à un autre ami…Ses réponses sont, hem…plus catégoriques ! ;-)
« -Comment ça changer? Tu es une princesse, que dis-je, une déesse. Alors fais en sorte de choisir celui qui va te traiter comme une déesse,  comme tu le mérites !
- Oh ! Mais je ne veux pas être traitée comme une déesse, je veux être traitée comme une femme, tout simplement !
- Tu te contentes de peu, je te le dis moi. Tu ne rencontres que des toquards, des losers, comme O….Alors là qu’est ce que je râlais de te voir avec lui ! Toi, tu es parfaite !
- Ah non ! Vous m’agacez avec votre perfection ! Je suis loin d’être parfaite ! J’en ai marre que l’on m’accole cet adjectif ! Je veux aimer et pas être regardée !
- Mais justement, le voilà ton problème : tu veux aimer !
- …Euh ?
- Oui ! Tu veux aimer, alors que tu devrais être aimée! Laisse-toi aimer, Honey, laisse-toi faire la cour, laisse-toi désirer ! « Il » doit te mériter, il doit t’emmener au resto, te faire manger des huitres, toi qui les aimes tant, t’offrir des fleurs, te proposer des sorties, des voyages…Enfin, quoi, tout ce que moi je propose à Candy !
- Mais enfin, tu sais bien que je ne suis pas vénale et que je m’en fous des fleurs, des restos ! Je veux seulement être avec lui ! Passer du temps avec lui, être contre lui, je veux le respirer, le goûter, le sentir...
- Ah mais…Tu L’as trouvé alors ? C’est ça que tu es en train de me suggérer ?
- … »
J'ai posé la question à mon chat, et il m'a à peine écouté, se contentant de quémander des caresses... Alors j'ai pensé:


Et si mon chat était un homme réincarné?

Mais c'est bien sûr Docteur watson!!! LUI, il est est toujours présent, il adôôôre que je le caresse, que je le cajole, que je le dorlote, il ne se lasse pas de ma présence.

C'est dit: je passerai 2007 avec mon chat.