Dans le contre jour de la voiture j'admire  son profil.
Sa bouche avec ses lèvres pleines me ravit toujours et j'en ai le coeur serré.

Il a fait couper ses cheveux depuis peu. Ainsi on voit mieux sa tête ronde. Mon bras, comme malgré moi se tend et ma main les caresse . Avec mes doigts je fourrage dans cette masse épaisse et vivante.

Je lui dis « mon amour,  tu es beau, tu me plais. Je t’aime »

Il rit…grommelle… "allons ce n’est pas vrai, tu ne penses pas ce que tu dis, je ne suis pas beau"

Alors je suspends ma caresse, je retire ma main, et je dis je m’entends dire non je ne le pense pas, en fait c’est à moi que je dis comme je t’aime, comme tu me plais, que je t'aime ma chérie, j'aime tes cheveux, j'aime te regarder, j'aime tout de toi...j'aime être avec toi, tu fais de ma vie un enchantement, oui vraiment, tu es ce qui m'est arrivé de meilleur..

Par un effet miroir, je viens d'exprimer tout ce que j'attends de lui, tout ce qu'il ne m'a jamais dit....

Jamais en effet ces mots n’ont  passé ses lèvres, ses lèvres que je trouvais si émouvantes un moment auparavant. Jamais il ne m’a complimentée, jamais il ne m’a dit ces mots d’amour que j’espère. Jamais il ne m’a prise en photo, ou alors si mal que je me suis trouvée affreuse et que j’ai voulu qu’il efface ces traces de moi.

 

Il prétend ne pas être un communicateur (sic) mais à ce niveau son absence de communication frise le désinterêt.

 

Non vraiment cet homme n’aime pas l’hiver et je ne suis pas blonde.